Les interventions non médicamenteuses en plein essor

Les interventions non médicamenteuses en plein essor

8 février 2019 Non Par MMF

On est tous prêt à tout lorsque notre corps souffre. Les maladies sont nombreuses, et le but est de les éviter tant qu’on en a la possibilité. Le plus dur dans les traitements c’est la quantité de remèdes à avaler, ce qui n’est pas toujours évident même si c’est la solution qui mène à la guérison. Mais depuis quelques années, les Hommes se tournent de plus en plus vers la nature, en essayant de fuir au maximum tout ce qui contiendraient des éléments chimiques, y compris les médicaments habituels. Nous sommes donc arrivés à l’INM, qui est en réalité “une intervention non invasive et non pharmacologique sur la santé humaine fondée sur la science.” (Plateforme universitaire collaborative CEPS, 2017).

INM

Des techniques de guérison plus écologiques

Ce n’est pas là un moyen de diagnostic, mais ce sont des études qui mènent à la guérison, en s’appuyant sur processus psychologiques et des mécanismes biologiques. Cette intervention vise à prévenir, soigner, ou même guérir un problème de santé.
En 2016, la Plateforme Universitaire Collaborative a proposé une classification de cinq catégories d’intervention non médicamenteuse, à savoir les interventions psychologiques santé, les interventions physiques santé, les interventions nutritionnelles santé, les interventions numériques santé, et les autres interventions NM santé. Chaque catégorie est répartie en plusieurs sous catégories qui montrent bien les différents processus de guérison.
Cette méthode se montre de plus en plus intéressantes avec des résultats positifs, déjà que selon l’OMS, le marché mondial des INM pèse soixante dis huit milliards de dollars.